TAPS : L’hôtel Hawthorne

L’hôtel Hawthorne se trouve dans la ville de Salem. Cette ville réputée pour sa chasse aux sorcières est une ville très impressionnante, mais l’équipe de TAPS (traqueurs de fantômes) va devoir se concentrer. Apparemment, beaucoup de personnes pensent que l’hôtel est hanté. Dans la bibliothèque un homme a vu les tables empilées les unes sur les autres. Il est venu une première fois pour installer les tables et à son retour toutes les tables étaient empilées. Une autre personne a eu l’occasion de voir les chaises empilées en pyramide dans cette même pièce. Les apparitions sont également très présentes dans la chambre 325 de l’hôtel. Un homme d’affaires qui a passé une nuit ici est parti se plaindre le lendemain. Il a dit qu’il souhaitait avoir une salle de bain pour lui tout seul. On lui a répondu que la chambre qu’il occupait avait une salle de bain unique. Le problème c’est que l’homme a entendu quelqu’un entrer dans la salle de bain, faire couler de l’eau, allumer et éteindre la lumière. Il a également entendu la chasse d’eau, et le bruit de la télé dans la chambre d’à côté. Sauf que dans cette chambre, il n’y avait personne. D’autres personnes ont eu l’impression que quelqu’un touchait leurs pieds au milieu de la nuit, et d’autres ont ressenti une présence au bout du lit. C’est tout pour cette chambre. On passe maintenant au sixième étage, dans la chambre 628. Un homme qui avait posé ses clefs sur la table de nuit est parti quelques minutes à la boutique en bas. En remontant, ses clefs avaient disparu. Quelque temps après, les clés ont de nouveau réapparu. D’après l’épique de TAPS il se pourrait qu’il y ait de nombreux phénomènes paranormaux. Des phénomènes qui proviennent d’esprits résiduels, mais également d’esprits intelligents qui interagissent avec les vivants. Il ne reste plus qu’à l’équipe de TAPS à mener l’enquête pour savoir si oui ou non l’hôtel Hawthorne est hanté.

Partagez cette vidéo...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire